jerbrouche

jerbrouche

Ma carrière résumée en quelques matchs et décisions

Saison 2010/2011 ma meilleure saison depuis 2006 je ne m'entraînais pas beaucoup mais je gagnais en jouant un tennis très agressif. C'est cette saison qui a complètement relancé ma carrière, j'ai pris conscience du plaisir que je pouvais ressentir en jouant, de tout ce que ça pouvait m'apporter, que j'étais tout simplement fait pour ça.

Le Match : Baron classé 0 et -4/6 en fin de saison victoire 6/3 6/4
 
Saison 2011/2012 La confirmation qu'il faut que je m'investisse dans une saison de tennis la saison prochaine et que je ne pourrais pas concilier kiné à plein temps et tennis si je veux progresser
Les matchs : Cornille classé 0 défaite 6/3 6/2 en étant à ce moment là en stage kiné à plein temps
Escoffier -30 défaite 1/6 6/1 6/3 je perds à cause d'un manque de physique car je manque d'entraînement mais ce match m´a prouvé que je pouvais jouer -30 voire +
 
Saison 2012/2013 L'année des blessures, j'ai décidé que ça serait la dernière année où je me blesserai autant en arrêtant les produits laitiers et les œufs et en diminuant ma consommation de gluten
 
Saison 2013/2014 L'année où j'ai compris beaucoup de choses. J'ai compris mon jeu, c'est à dire jouer vite des 2 côtés coup droit et revers et que je ne voulais plus jamais perdre en me contentant de mettre la balle dans le terrain et en laissant mon adversaire imposer son jeu. J'ai aussi changé mon état d'esprit. J'ai adopté une meilleure concentration en match et à l'entraînement en ne m'énervant plus notamment ou du moins en parvenant à me reconcentrer rapidement. J'ai aussi commencé à voir les choses de manière plus positive de façon générale. J'ai également compris au fur et à mesure de la saison que je devais m'investir encore +, m'entraîner mieux et +.
Les résultats se sont fait ressentir en septembre seulement sur la fin de saison
Les matchs : Delhoumi 0 fin août défaite 6/0 6/1 en laissant complètement mon adversaire jouer
De Jong -15 fin septembre défaite 6/4 7/5 en étant bien agressif
 
Saison 2014/2015 l'année de mon meilleur niveau mais aussi l'année des opérations et où je prends conscience que le tennis c'est une course contre la montre, qu'il ne faut pas perdre de temps. Le temps que l'on perd par des mauvais choix ou parce qu'on pense avoir le temps est difficile à rattraper sur quelqu'un qui fait toujours les bons choix. Aussi une chose importante dont j'ai pris conscience c'est qu'il faut y aller toujours étape par étape. Par exemple, admettons que j'ai un coup droit de niveau 0 qui va à 100 km/h et je vois un top 100 français qui le frappe à 150 km/h. Avant je me serai sûrement dit, si je veux être top 100 il faut que je le frappe à 150 km/h donc à partir de maintenant je le frappe comme ça quitte à faire des fautes au début c'est pas grave. Eh bien non c'est une erreur, je vais effectivement faire beaucoup de fautes, mon niveau va baisser, ma confiance aussi et en voyant mes mauvais résultats je risque de repartir quelques temps + tard sur mon coup droit à 100 km/h en pensant que c'est la solution. La vraie solution est simple, je fais le coup droit à 100km/h actuellement et je suis plutôt à l'aise à cette vitesse, passons à la vitesse légèrement supérieure, 105 ou 110. Les progrès seront beaucoup + rapides et constants comme ça. 
Dernière chose c'est aussi l'année où je décide que je ne serai plus jamais aussi indécis que j'ai pu l'être par le passé. Choisir ma date d'opération a été un vrai casse tête que j'ai très mal vécu. Avant ou après les interclubs ou à la fin de la saison, j'ai passé plusieurs jours à me prendre la tête 24h/24, à faire un choix et à revenir dessus 2h + tard et encore et encore. J'ai souvent eu du mal à faire des choix dans ma vie de manière générale, ça a sans doute ralenti ma progression dans le tennis d'ailleurs. J'ai à mon avis bien identifié le problème. Ce n'était pas tellement la difficulté de faire un choix mais surtout de le conserver, j'avais tendance à revenir sur mes choix, à ne jamais être convaincu de faire le bon choix. C'est clairement une question de confiance en soi. Avant, je pouvais cogiter longtemps même pour des choix simples comme choisir tel ou tel tournoi. Et si je perdais au 1er tour je me disais ensuite que j'aurai du faire l'autre tournoi bien sûr :-)
Depuis maintenant cet épisode où je me suis pris la tête il y a 1 mois et demi, je n'ai eu aucun problème à faire des choix et pourtant j'ai dû en faire d'importants comme choisir de me faire opérer le 2ème genou, la date d'opération de ce genou et choisir d'acheter une maison avec ma fiancée récemment. 
Ma méthode pour ceux qui sont indécis comme je l'étais: 1 ne pas se précipiter pour prendre une décision importante, ne pas se fixer d'ultimatum, la réponse devient claire au bout d'un moment.
Si ça n'est pas clair : demander l'avis d'un expert ou de quelqu'un en qui on a confiance et suivre son conseil (une seule personne seulement sinon on se perd avec des avis divergents)
Et surtout : une fois qu'on a fait un choix il faut rester sûr de son choix, c'est une question d'habitude, moins on tergiverse + on se fait confiance + on fera des choix facilement par la suite.
Les matchs : Lescure numéro 73 français défaite 7/6 6/4 en jouant mon meilleur niveau
Mansour -2/6 défaite 6/0 5/7 7/6 parfaite application de la méthode étape par étape j'ai juste changé des petites choses entre le 1er set et le 2ème 
 
Michael Jordan "si tu abandonnes une fois, ça peut devenir une habitude, n'abandonne jamais"
Phrase qui peut se transformer en "si tu n'es pas convaincu de ton choix une fois, ça peut devenir une habitude, sois toujours convaincu de tes choix"
 
2015/2016
? :-)
 
 


03/06/2015
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres