jerbrouche

jerbrouche

N'abandonnez jamais !

Hello tout le monde

 

1 an et demi s'est écoulé je crois entre mon article ici et mon dernier article sur ce blog. Mais j'avais écrit quelques articles sur jeremybrouche.com entre temps pour ceux qui veulent faire un tour.

J'aimerai vous faire part de mes récents résultats et transmettre certaines leçons apprises sur le chemin qui j'espère pourront vous aider.

 

Voilà un bref résumé de la saison dernière :

Plusieurs défaites en contre, manque de confiance, changement de matériel, changement d'entraîneur, un genou qui craque et qui fait parfois mal, reopération en mars et saison terminée.

En bref pas de stabilité et pas assez d'entraînements pour consolider des acquis.

Descente à 2/6 mon plus mauvais classement depuis + de 10 ans. Autant dire qu'il y a de quoi être découragé vu mon investissement.

 

Nous voilà au debut de la saison 2017 avec mon nouveau classement 2/6. Je change d'approche, j'arrête les objectifs élevés, je vise juste le maintien ! Je suis reparti avec mon père comme entraineur et ma vieille raquette Head instinct qui a + de 10 ans. J'avais besoin de stabilité !

La saison commence plutôt bien avec + de victoires que de défaites une finale et des défaites en contre sérrés. Mais toujours pas de perf !

Arrive un accident de voiture qui m'empêche de jouer 2 semaines et là je reprends et bim une victoire à 0 ! Alors que ça faisait 3 ans que j'avais pas perfé et que quelques jours avant je me disais que justement j'en pouvais plus ! Mais souvent les résultats arrivent après une période de frustration... et c'est là que la plupart abandonnent malheureusement !

Tournoi d'après perf à 1/6 et à 0 encore et défaite en 3 sets à -2 !

Encourageant :)

Derrière reperf à 1/6 donc 4 perfs en 3 tournois ! Et là alors que tout allait bien c'est la traversée du désert pendant plusieurs mois !

Le niveau à l'entraînement est parfois très bon mais aucune perf en 4 mois ! Le niveau est pas dégueulasse mais je fais bien jouer mes adversaires je joue trop tendu alors qu'en debut d'année j'arrondissais + en coup droit. Et puis un peu moins de confiance sur les points importants et voilà ça suffit à faire la différence par rapport à la période faste de décembre janvier.

Arrive le 1er match en interclub et là c'est vraiment mauvais, il y a beaucoup de vent je retiens mes coups je perds contre un 0 prenable en 2 sets.

On perd la rencontre contre une équipe très abordable, je suis vraiment dégouté, je me mets une bonne cuite au passage ! Et là je me dis putain je peux plus souffrir comme ça : quoi qu'il arrive tu vas lâcher ton coup droit. Je me parle à moi même je me dis tu risques quoi ? Au pire là je descends 2 puis l'année d'après 3 puis 4. Au moins j'aurai tenté quelque chose j'aurai pris le risque d'aller + haut parce que là si je continue comme ça je suis sûr de pas monter + haut que 1/6.

C'est quand on a trop souffert qu'on est vraiment prêt à changer. Ce qui rejoint un peu ce que je disais + haut que les résultats viennent souvent après une grosse frustration.

Parfois on néglige ou on veut réprimer ses émotions mais en fait il faut les accueillir avec joie. Maintenant si je ressens de la colère je me dis ok c'est parfait c'est juste mon corps et ma tete qui me disent qu'ils ne veulent plus souffrir comme ça, qu'ils ne veulent plus accepter cette situation et revivre ce genre d'événement et donc qu'il faut absolument mettre des choses en place pour éviter qu'une situation similaire se reproduise.

Et ça c'est valable dans la vie aussi :)

J'ai vu une interview d'Eddie Moniot un des acteurs principaux du film "À voix haute" que je recommande vivement, il avait un raisonnement similaire sur le stress. À chaque fois qu'il devait prendre la parole en publique il ressentait du stress et lui se disait ok c'est parfait si je ressens ce stress ça veut dire que c'est important pour moi ça veut dire que je dois bien respirer et ça me rappelle que mon discours est important et que je dois être vraiment moi même. Voilà j'aime bien l'état d'esprit de trasformer ça tout de suite en positif.

Essayez de voir ce film, ce gars là a un état d'esprit incroyable, il m'a beaucoup inspiré.

Bref revenons à ma saison donc je me dis allez lâche ton coup droit quoi qu'il arrive et il y a aussi 2 autres choses qui se passent + ou - dans la même période, j'ai une conversation avec ma sœur qui me dit : je peux te dire quelques chose sur ton jeu ? Je lui dis oui (sans conviction !) et elle me dit tu devrais + varier ton jeu ! Faire des chips, des amorties etc.. je suis pas trop convaincu, je lui dis que c'est pas mon jeu. 

Et 2eme chose sous l'impulsion de mon père je change mon 2eme service, je le lifte au lieu de le slicer.

Arrive la 2eme rencontre d'interclub je lache + mon coup droit c'est pas parfait mais c'est mieux, je gagne qu'en 3 sets contre un bon 3/6 ! Donc pas de révolution ! Mais au moins j'ai tenu ma ligne de conduite quitte à perdre.

Là viens la 3eme rencontre et... l'article est déjà trop long j'aime pas faire des trop longs articles j'écrirai la suite demain !

 

Si j'ai 3 conseils à donner suite à cet article ce sont les suivants : 

 

1 N'abandonnez jamais car c'est quand on n'en peut plus qu'on est prêt à changer et s'améliorer, d'ailleurs j'ai une amie classée -4/6 qui était sur le point de fissurer (elle a pensé à arrêter sa saison!) je lui ai dit cette phrase et un ou 2 mois + tard elle a enchaîné pleins de perfs à -15

 

2 Une émotion négative : pensez que c'est parfait et réfléchissez à quelles actions mettre en place pour ne plus revivre ça

 

3 Fixez vous des petits objectifs plutôt que des gros, du moins c'est ce qui marche le mieux pour moi

 

À bientot pour la suite :)

 



30/09/2017
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres